Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 13:56

 

Diametre de Perçage

Si on veut faire une trou de gros diamtre il est conseillé de faire un avant trou. En general, on étage les perçages par tranche de 6mm de diametre.

Exemple pour percer en 14mm, on fait un premier trou en 6mm puis un deuxieme en 11 ou 12 puis on fini en 14mm.

Pour le bois

Les foret bois possède une tete de guidage, il n'est donc generalement pas necessaire de faire une avant trou, au moins jusqu'au 10mm.

 

Finition dans les materiaux tendres

Si l'on veut un trou bien fini, on peut utiliser la rotation inversé de la perceuse :

Exemple pour un trou de 7mm dans du laiton :

1) on perce en 3mm puis en 6,7mm

2 ) on utilise une foret de 7mm a demi vitesse en rotation à l'envers (comme pour dévisser)

 

La recommandation est  de ne pas enlever plus de 0,3mm par passe (j'ai jamais essayé plus)

 

Le problème c'est que celà necessite l'usage de foret dit "batard" c'est à dire aux dimensions inhabituelle

 

Perçage d'un trou debouchant

Pour precer un trou debouchant sans abimer la surface d'ou sort le foret, on utilsie une calle martyre que l'on place sous l'élément à percer. On evite ainsi l'eclatement du bois .

 

Perçage d'un trou borgne

Le plus simple est de mettre un scptch sur le foret pour indiquer quand on foit s'arrete de percer.

 

On peut aussi utlliser une buté, comme sur certaine perceuse colonne ou en ajout sur une perceuse à main.

 

NB. la fin du trou est à la forme du foret, en forem de V. Pour obtenir un trou à fond plat il faut faire un lamage. 

 

Vitesse de rotation

 

Todo

 

Percer Droit Verticalement

Pour percer verticalement le mieux est d'utiliser un support vertical de perceuse ou une perceuse colone

 

Pour percer droit à main levée, le plus simple est d'utiliser un guide de perçage


Pour fabriquer ce guide: on choisi un morceau de bois dure d'au moins 20mm d'épaisseur et suffisement long (100mm) pour être tenu hors de l'axe du mandrin? Il en faut 1 par taille de foret.

 

Réalisation :

1) Marque le guide avec un croix au centre

2 ) faire descende les marques sur les cotés du bois, ça servira de repère de placement

3) Percer, avec un support vertical, le morceau de bois

 

On l'utilise :
1) Fixer ce morceau sur la pièce à percer à l'aide de serre-joint ou de pince etaux
2) Percer au travers du trou qui sert de guide à la mèche.

 

Note : On peut utiliser le guide pour 2 diametres de foret en percant l'autre extremité.

 

Pour percer droit à l'horizontale

 

Pour percer un mur horizontalement, on peut utiliser le guide de perçage comme precedement.

 

Ou on peut aussi utilser une rondelle qui fait office de niveau, ca permet d'avoir une correction haut-bas :
1) Enfiler sur la mèche une rondelle de plus grand diametre que le foret et la placer au milieu de la mèche.
2) Pendant le perçage, la rondelle doit rester au milieu. Si elle va vers le mur, baisser un peu la perceuse. Si elle vient vers la perceuse, la redresser un peu.

 

Percer le carrelage

Soit on dispose d'un foret pour le verre, là ca va tout seule il faut :

- marquer d'une croix le point de perçage

- désactiver la precussion (sinon on casse le carrelage)

 

Si l'on n'a qu'un foret beton : On fait comme precedement, masi en plus on rajoute une couche de scotch transparent sur la croix avant de percer. Ca evite de glisser sur le carrelage.

 

Repost 0
Published by nitocris - dans DIY
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 13:55

La défonceuse est traditionnellement vendu comme outil pour travailler le bois, mais son usage peut être étendu à d'autre matériaux : bois, aluminium, bronze, verre acrylique.

Le sens de la défonce

On peut travailler dans 2 sens : soit en avalant soit en opposition, cela dépend du type de materiaux.

 

Matériaux

 

en Opposition

en avalant

Bois et dérivés

toujours

non

Plastiques

en généra

non

Plastiques dur

si > 4 mm

si < à 4mm

métal

non

oui

le travail en opposition

Le bois et des produits dérivés de bois sont presque toujours fraisés en opposition.  Les métaux ne sont jamais fraisés en opposition.  Les matières plastiques se trouvent entre ces deux extrêmes.  Des matières plastiques moux sont toujours fraisées en opposition.  Des matières plastiques dures, p.e. le HPL et le PMMA sont parfois mieux fraisés en avalant, notamment lorsqu'il s'agit de diamètres de fraises inférieurs à 4 mm.  il vaut mieux faire des essais avant de décider pour l'une ou l'autre stratégie.

 

Avantage et Limite

- L’attaque de la dent se fait avec une épaisseur nulle, ce qui peut entraîner un refus de coupe (copeau mini) sur la surface à générer

- Ce frottement entraîne une usure supplémentaire

- L’attaque se fait sur une surface écrouie par la dent précédente

- Les efforts de coupe sont importants (refus de coupe)

- Les efforts de coupe tendent a faire sortir la pièce de la mise en position (efforts vers le haut)

 

Exemple: contour externe
D'abord l'intérieur du caractère Q est fraisé.  La fraise tourne toujours dans le sens horaire (voir la flèche verte), et le sens du fraisage est également horaire (voir la flèche jaune).
http://www.ketele.com/images/Qbinnen-tegenlopend.jpg

Exemple : Contours externes en opposition
Après le contour intérieur, qui doit toujours être fraisé en premier lieu, le fraisage du contour extérieur se fait dans le sens anti-horaire.  Le sens de rotation de la fraise (vert) est donc opposé à la direction de fraisage (jaune).

http://www.ketele.com/images/Qbuiten-tegenlopend.jpg

Le travaille en concordance ou dit "en avalant"

En général des métaux doivent être fraisés en avalant.

 

Le Travail en avalant doit être fait avec un grande prudence. Le bridage des pieces doit être exemplaire. C'est le mode utilisé par defaut sur les Commande Numérique (CN). Il est plus difficile à mettre en oeuvre sur une simple défonceuse.

 

Avantage :

- les efforts de coupes plaquent al piece sur ses appuis.

- L’attaque de la dent se fait avec l’épaisseur maximale( pas de copeau mini)

Limite:

- Les dents attaquent sur l'épaisseur maxi ce qui génère des chocs, il est intéressant d’avoir plusieurs dents en prise pour limiter les chocs

- La sortie de la dent se fait sur la surface a générer avec une épaisseur nulle mais le copeau est déjà crée ce qui facilite la coupe


Exemple : Contours internes en avalant
Dans l'exemple qui suit, d'abord l'intérieur du caractère Q est fraisé.  La fraise tourne toujours dans le sens horaire (voir la flèche verte), tandis que le sens du fraisage est antihoraire (voir la flèche jaune).
http://www.ketele.com/images/Qbinnen-meelopend.jpg

 Contours externes en avalant:
Après le contour intérieur, qui doit toujours être fraisé en premier lieu, le fraisage du contour extérieur se fait dans le sens horaire.  Le sens de rotation de la fraise (vert) et la direction du fraisage (jaune) sont tous les deux horaires.

http://www.ketele.com/images/Qbuiten-meelopend.jpg

Les vitesses de fraisage

source : http://www.ketele.com/frezen%20fr.htm#1%20Routerfrezen%20voor%20Kunststoffen%20en%20hout

Quelque exemple de vitesse fraisage. Plus le materiaux est dur, moins on tourne vite et moins on prend à chaque passe.

 

type de fraise

diam

coupant

longueur

coupant

avancé

min mm/s

avancé

max mm/s

tpm min

Tpm

max  

Fraises de découpe pour matières plastiques et le bois

8

38

63,66

106,10

11.940

19.890

Bakélite, résine mélamine

8

38

12,6

21,22

11.940

19.890

fraise pour médium (MDF) ou aluminium

8

22

63,6

106,10

11.940

19.890

fraise aluminium et métaux non-ferreux (bronze, laiton)

8

38

26,52

53,05

7.960

15.910

acier et inox

8

23

4,3

 

3.580

 

 

Exemple de travail dans du métal

Défonce au compas dans du 4mm :

 

http://i85.servimg.com/u/f85/13/45/66/79/11_avr17.jpg

 

Affleurrage sur de l'aluminium en 4mm

http://i85.servimg.com/u/f85/13/45/66/79/125010.jpg

 

Découpe de laiton en 1.5mm à la fraise ne V

 

http://i85.servimg.com/u/f85/13/45/66/79/07janv10.jpg

Repost 0
Published by nitocris - dans DIY
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 12:25

 

Filetage

Les vis sont caractérisés par leur diametre et leur filetage. Le pas du filetage désigne la distance en centième de millimetre qui sépare deux filets.

Dimensions normalisées iso :
  • 2x40
  • 3x50
  • 4x70
  • 5x80
  • 6x100
  • 8x125
  • 10x150

par exemple 4x70 : vis diamètre 4mm pas de 0,70mm

Dans le monde anglophone, le diametre des vis s'exprime en fraction de pouce (1 pouce =25,4 mm), et le filetage est donné en TPI, (Thread per inch) c'est à dire en nombre de filets par pouce. Ce qui donne par exemple : vis 3/8"x 24TPI =>  diametre 3/8 x25,4= 9,525mm avec un filetage de 25,4/24=1,05833mm

Exemple de quelques diamètres usuels: 1/16",1/8",3/16",7/32",1/4",3/8",7/16"


Taraudage:

Pour tarauder un trou, il faut que ce trou soit d'un diamètre plus petit que celui de la vis

Une règle simple : il suffit de percer le trou d'un diametre égal au diamètre de la vis moins le pas. Exemple pour une vis 4x70 il faut percer ø 4 - 0,70= 3.3 millimètres

Ce qui donne :
  • (M2) 2x40 trou Diamètre 1.6 mm
  • (M3) 3x50 trou Diamètre 2.5 mm
  • (M4) 4x70 trou Diamètre 3.3 mm
  • (M5) 5x80 trou Diamètre 4.2 mm
  • (M6) 6x100 trou Diamètre 5.0 mm
  • (M7) 8x125 trou Diamètre 6.8 mm
  • (M8) 10x150 trou Diamètre 8.5 mm
Note : les forets qui n'ont pas des cotes entières ( ex. 5mm), s'appellent des forets batard (ex 3.3mm)

Notion de résistance des matériaux:

Lorsqu'on tire sur une barre de métal, elle s'allonge. Si on cesse de tirer elle reprend sa forme initiale. Mais si on tire très fort, passé une certaine limite elle ne reprend plus sa forme elle reste déformée (essayez avec un ressort !). Cette limite est appellé limite d'élasticité.
Si on tire encore plus fort la barre se casse ! On a atteint la limite de rupture.
Ces limites dépendent du matériau utilisé et de la section de la barre en mm².
Certains matériaux cassent avant d'atteindre la limite élastique, on dit qu'ils sont "FRAGILES" c'est le cas des céramiques, du verre. Les matériaux qui cassent après avoir dépassé la limite élastique sont dits "DUCTILES", c'est le cas de tous les métaux.

Calcul de la résistance à l'effort:

Certains d'entre vous ont peut-être remarqué que sur la tête des vis est gravé 2 chiffres séparés par un point. Par exemple 8.8 . Le premier chiffre indique la résistance à la rupture en traction exprimé en dizaine de Kg/mm², Le deuxième est la limite élastique en dizaines de % par rapport à la limite de rupture.
8,8 c'est donc une résistance à la rupture de 80 kg/mm2 EN TRACTION, et une déformation élastique limite à 80 x 80% = 64 kg/mm2, TOUJOURS EN TRACTION.


Le problème est qu'en construction mécanique, un boulon travaille rarement en traction, mais presque toujours en cisaillement. En cisaillement la résistance à la rupture est égale à 70% de celle en traction.


Exemple de calcul pour une vis de diamètre 6mm de qualité 8.8:

Le filetage ne participant pas à la résistance de la vis il faut utiliser le diamètre utile égal à 6-1 (filetage)=5mm (voir plus haut). La section de la vis (s=pi x rayon²) est donc de 3,14159 x 2,5 x 2,5 = 19.63 mm²
Si la vis est marqué 8,8 sa limite d'élasticité avant qu'elle ne se déforme étant de 64 kg/mm2 l'effort maximum sera de 19,63 x 64 =1256 Kg

Cette vis cassera à 19,63 x 80 = 1570Kg en traction
et cassera à 19,63 x 80 x 70% = 1099 Kg en cisaillement


Exemple de qualité de matériaux :

  • - acier extra-dur HR pour Haute Résistance : 12.9 120Kg/mm²
  • - acier dur : 8,8 80Kg/mm²
  • - acier inoxydable : marqué 70 Kg/mm²
  • - alliage d'aluminium : 5,7 50Kg/mm²

Comparaison avec la r?sistance d'une brasure :

  • - brasure à l'argent : 50Kg/mm²
  • - brasure au laiton enrobé : 45Kg/mm²
  • - brasure à l'étain (électronique) : 5Kg/mm²

il convient de bien choisir la qualité du matériau, et le diamétre de la vis en prenant un bon coefficient de sécurité. Un petit calcul peut éviter un gros désastre! Ne JAMAIS utiliser de vis non marquées pour les efforts importants sous peine d'accident! Si un système tient par 2 vis, il ne faut pas que la rupture de l'une entraine la rupture de l'autre

Repost 0
Published by nitocris - dans DIY
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 09:40

Généralité



Normes Tubes construction et menuiserie acier
Normes des Aciers Inoxydables

Normes de l'Aluminium

 

 

Normes

Les produits sidérurgiques sont destinés à un large éventail d'applications. La norme est établie afin de définir leur aptitude et leur spécificité en fonction de chaque application.

Le passage progressif des normes nationales aux normes européennes a modifié le système de numérotation de ces textes. Aujourd'hui, les normes européennes relatives aux produits en acier apparaissent sous la forme EN 10XXX.

L'ensemble de ces textes peut-être classé en deux catégories principales :

  • Les normes définissant les nuances d'acier

  • Les normes spécifiques aux produits avec leur norme de tolérance

    La norme NF-EN 10025 (nuances et indices - produits laminés à chaud) représente la majorité des tonnages consommés dans la construction métallique.

 

Généralité



Normes Tubes construction et menuiserie acier
Normes des Aciers Inoxydables

Normes de l'Aluminium

Généralités

Normes

Les produits sidérurgiques sont destinés à un large éventail d'applications. La norme est établie afin de définir leur aptitude et leur spécificité en fonction de chaque application.

Le passage progressif des normes nationales aux normes européennes a modifié le système de numérotation de ces textes. Aujourd'hui, les normes européennes relatives aux produits en acier apparaissent sous la forme EN 10XXX.

L'ensemble de ces textes peut-être classé en deux catégories principales :

  • Les normes définissant les nuances d'acier

  • Les normes spécifiques aux produits avec leur norme de tolérance

    La norme NF-EN 10025 (nuances et indices - produits laminés à chaud) représente la majorité des tonnages consommés dans la construction métallique.

 

 

 

 

 

Nuances

La notion de nuance pour les aciers d'usage général de construction métallique est désormais définie à partir de la valeur de l'une de ses caractéristiques mécaniques de base : limite d'élasticité. Le choix de la nuance sera effectué en fonction de la conception des assemblages et des conditions de service du bâtiment.

Dans la construction de bâtiments, les conditions de faibles déformations (flèches limitées pour l'exploitation) et celles liées aux instabilités (flambement ou voilement d'éléments) conduisent à employer couramment l'acier doux de nuance S 235, facilement soudable.

Principe de désignation

La lettre S est suivie d'un nombre désignant la valeur minimale spécifiée de la limite d'élasticité, S 355 représente un acier dont la valeur minimale de la limite d'élasticité est 355 N/mm2 (ou Mpa).

A l'intérieur de ces nuances, est défini un certain nombre de qualités qui offrent des garanties supplémentaires contre des risques particuliers liés à la mise en oeuvre ou à l'exploitation.

Evolution des appellations en France

A 52 (2963) ---> E 36 (1968-1990) ---> S 355 (depuis 1992)

 

 

Les certificats

Les documents de contrôles sont définis suivant la norme NF EN 10204.
Ils attestent la conformité de l'acier à la commande du client.
Trois documents de contrôle sont demandés couramment :

Désignation
Conventionnelle

Document

Type de
Contrôle

Contenu

Validé par

2.1

Attestation de la conformité à la
commande

Non spécifique

Sans mention de résultats d'essais

l'émetteur:
- le producteur
- le négociant

2.2

Relevé de contrôle

Non spécifique

Avec mention de résultats d'essai effectués sur contrôles non spécifiques

Le producteur

3.1B

Certificat de réception
(ex CCPU)

Spécifique

Avec mention de résultats sur contrôles spécifiques :
- analyse chimique
- essais mécanique

Le représentant du producteur indépendant de la fabrication

D'autres documents sont moins connus : 2.3 - 3.1A - 3.1C - 3.2

 

Aptitudes à la galvanisation 

  • Défini suivant la norme NFA 35503

  • L'aptitude à la galvanisation est déterminée essentiellement par la teneur en silicium.

  • Trois classes sont définies suivant la composition chimique de l'acier.
    Elles permettent d'obtenir des épaisseurs de zinc différentes de 80 à 120 microns environ.
    L'aspect varie :

    • Classe 1 -> brillant avec fleurage

    • Classe 2 -> moins brillant

    • Classe 3 -> plus mat

Eléments en %

Classe 1
Attestation de

Classe 2
Non

Classe 3
Sans mention

Silicium

< ou = 0.030

< ou = 0.040

0.150 à 0.250

Phosphore

-

-

< ou = 0.040

Silicium +
2.5 Phospore

< ou = 0.090

< ou = 0.110

< ou = 0.325

Normes Tubes construction et menuiserie acier

Tableau d'équivalence des normes

Anciennes normes

Nouvelles normes

Description

NFA 49541

NF EN 10219

Tubes construction à froid, non décapé, épaisseur 1.5 à 12 mm

NFA 49501

NF EN 10210

Tubes construction à chaud, soudé, épaisseur 2 à 16 mm. Sans soudure, au delà de 16 mm

XPA 49 646

NF EN 10305

Tubes de précision

NF EN 10305-3

Tubes soudés calibrés ronds

NF EN 10305-5

Tubes soudés carrés et rectangulaires

Surface A2
Surface A3 ou A4
Surface A5

S2

Tôles décapées de 1.5 à 2.5 mm

S3

Tôles laminées à froid de 1 à 2.5 mm

S4

Tôles galvanisées Sendzimir Z275

Hors norme

Hors norme

Tubes à ailettes décapés


Caractéristiques mécaniques des tubes construction

Désignation
acier
EN 10025
EN 10027

Limite d'élasticité
Re
T < ou = 16mm

Résistance à la traction
RM

Allongement
mini
A
%

Résistance à la flexion
par choc

T < 3mm

T 3 à 16 mm

Température

Joule

S 235 JRH

235

360 - 510

340 - 470

26

20

27

S275 JOH

275

430 - 580

410 - 560

22

0

27

S 275 J2H

275

430 - 580

410 - 560

22

-20

27

S335 JOH

355

510 - 680

490 - 630

22

0

27

S335 J2H

355

510 - 680

490 - 630

22

-20

27


Caractéristiques mécaniques des tubes pour métallerie

EN 10305-3
EN 10305-5
désignation

Elasticité RE
N
ou MPA/mm²

Rupture RP.
N
ou MPA/m²

Allongement
A.
% minimum

E190

190

270

26

E220

220

310

23

E260

260

340

21

E320

320

410

19

E370

370

450

15

E420

420

190

12

 


Normes des aciers inoxydables

 

Les normes Inox

EURONORM
EN 10088-1

AINSI

AFNOR
NFA 35573/574

Classification
des nuances

Numérique

Symbolique

Américaine

Française

 

1 4028

X30Cr13

420

Z33C13

Martensitique

1 4016

X6Cr17

430

Z8C17

Ferritique

1 4305

X8CrNi18 9

303

Z8CNF 18 09

Austénitique

1 4301

X5CrNi18 10

304

Z7CN 18 09

Austénitique

1 4307

X2CrNi18 9

304L

Z3CN18 09

Austénitique

1 4541

X6CrNiTi18 10

321

Z6CNT18 10

Austénitique

1 4401

X5CrNiMo17 12 2

316

Z7CND17 11 02

Austénitique

1 4404

X2CrNiMo17 12 2

316L

Z6CND17 12

Austénitique

1 4571

X6CrNiMoTi17 12 2

316Ti

Z6CNDT17 12

Austénitique

1 4845

X12CrNi25 20

310S

Z8CN25 20

Réfractaire


Les qualités et les domaines d'utilisation de l'inox

EN/AISI

Les qualités de l'inox

Les domaines d'utilisation

1 4028 / 420

Résistance moyenne à la corrosion, aptitude à la
trempe, magnétique.

Outils de coupe, couteaux.

1 4016 / 430

Résistance correcte à la corrosion à l'atmosphère
naturel et aux eaux douces non agressives.

Décoration intérieure, équipement de
cuisine et ménager, couverts, mobiliers.

1 4305 / 303

Bonne résistance à la corrosion, bonnes propirétés
mécaniques, bonne soudabilité, amagnétique.

Décolletage et divers usinages.

1 4301 / 304

Bonne résistance à la corrosion, bonnes propriétés
mécaniques, bonne soudabilité, amagnétique.

Industrie alimentaire, équipement de
cuisine et restaurant, couverts, construction
extérieure et architecture.

1 4307 / 304L

Bar carbone, très bonne résistance à la corrosion
intergranulaire, bonne soudabilité, amagnétique.

Industrie chimique peu agressive,
chaudronnerie, tuyauterie, usage général.

1 4541 / 321

Stabilité au titane, bonne résistance à la corrosion,
bonne soudabilité, pas de traitement thermique
ultérieur, amagnétique.

Aéronautique, construction navale.

1 4401 / 316

Acier au molybdène, très bonne résistance à la
corrosion par piqûres, bonne résistance à chaud
en milieu chloré et marin, amagnétique.

Industrie chimiques et alimentaires agressives.

1 4404 / 316L

Acier au molybdène à très bas carbone, très bonne
résistance à la corrosion intergranulaire et en milieu
chloré et marin, amagnétique.

Chaudronnerie, tuyauterie pour l'industrie
chimique très agressive, la construction navale, l'accastillage.

1 4571 / 316 Ti

Acier au molybdène, stabilisé au titane, excellente
résistance à la corrosion et mielieu chloré et marin,
amagnétique.

Industrie chimique et pétrolière.

1 4845 / 310S

Acier réfractaire, température limite d'emploi 1100°
en atmosphère oxydant et 900° en atmosphère
rédustrice et suffureuse, amagnétique.

Applications à hautes températures : les fours industriels, etc...

 

 

Normes de l'Aluminium

source : http://www.euralliage.com/alliage.html

Les alliages sont communément désignés par un numéro à 4 chiffres dont le premier désigne la famille :

aluminium sans élément d'addition : 1000
aluminium + cuivre : 2000
aluminium + manganèse : 3000
aluminium + silicium (alliages de moulage) : 4000
aluminium + magnésium : 5000
aluminium + magnésium + silicium : 6000
aluminium + zinc + magnésium : 7000





valeurs typiques des caractéristiques mécaniques, des propriétés de mise en oeuvre et des applications types de ces alliages.





Les alliages d'aluminium les plus courants

Symbole

Les qualités

Pincipales utilisations

Formes commerciales

1050 A
(A5)

Déformations importantes.
Bonne résistance à la corrosion.

Emboutissage. Chaudronnerie et tôlerie, citernes.
Industries chimiques et alimentaires

Tôles, bandes.

Barres, plats, profilés, tubes.

2017 A
(A-U4G)

Très bonne résistance mécanique
pour pièces chaudronnées ou usinées.

Aéronautique
Matériel roulant, travaux publics
Rivets

Tôles fortes, tôles bandes
Barres, plats, profilés, tubes.

3005
(A-MG)

Apte au prélaquage.
Bonne résistance à la corrosion.

Décoration intérieure et extérieure, vérandas

Tôles

5005
(A-G0.6)

Bel aspect après anodisation.
Bonne résistance à la corrosion en
anodisé et surface moins fragile.

Vérandas, décoration intérieure et extérireure, mobilier.

Tôles, bandes.

5083

Caractéristiques mécaniques un
peu plus élevées que 5086.

Idem 5086.

Tôles, barres filées et étirées, profilés pleins, tubes.

5086
(A-G4MC)

Bonne résistance à la corrrosion en atmospère et milieu marins.
Bonne résistance mécanique.

Constructions navales et aéronavales, pontons flottants.
Chaudronnerie diverse.

Tôles, bandes.
Bares, plats, profilés, tubes, fils.

5754
(A-G3)

Bonne résistance à la corrosion.
Bonne aptitude à la déformation.
Beau poli.

Fabrication courantes en chaudronnerie
et tôlerie, citernes.
Carrosserie, appareillages électriques.

Tôles, barres filées, barres étirées, fils, tubes, profilés.

6060
(A-GS)

Bonne aptitude au filage.
Bonne résistance à la corrosion.
Bel aspect après anodisation.

Menuiserie métallique et vérandas.
Panneaux de signalisation, caillebotis, échelles et crinolines.
Aménagements intérieurs et extérieurs, décoration.
Articles de ménage, industrie textile, aiguilles à tricoter, visserie.

Pas de tôles.
Barres, plats, profilés, tubes, fils.

Repost 0
Published by nitocris - dans DIY
commenter cet article